Les jeux d’échecs

Envie de vous mesurer avec notre dernier arrivé ? Il suffit de cliquer sur le roi ci-dessous…   jouer aux echecs  

Un peu d'Histoire...

Les textes anciens constituent la première source de connaissance pour l’étude de l’origine du jeu d’échecs. Néanmoins il faut rester prudent car ces textes ne constituent pas forcément la vérité absolue. Notamment pour les raisons suivantes:

  • la datation des textes est incertaine (écart de plus d’un siècle selon les sources !)
  • la traduction (du sanskrit et du pelhvi) est source d’interprétation
  • ce qui est écrit n’est pas forcément exact ! (le même texte se contredit parfois !)

Voici les textes anciens les plus souvent cités :

Texte en langue sanskrit : le Manasollasa (XII ième siècle)
Ce texte décrit les échecs en mentionnant deux variantes : une très proche des textes pelhvi et une autre appelé le Chaturanga, se jouant à quatre joueurs.

Textes en langue perse (pelhvi ou palahvi)
le Chatrang-namak (= l’invention des échecs) recueil de contes perses vers l’an 800 décrivant l’arrivée du jeu d’échecs en Perse en provenance de l’ Inde.
le Shah Namah (= le livre des rois), histoire de la Perse par le poète Abu Kasim Mansur, plus connu par son pseudonyme Firdursi.
Dans ces deux textes (le second reprend l’histoire du premier), le jeu d’échecs est décrit se jouant avec un échiquier de 64 cases avec les pièces suivantes : fantassins (pions), chars (tours), éléphants (fous), chevaux (cavaliers), roi et son conseiller le vizir (la reine).

Textes arabes VIII ième siècles : premiers textes arabes mentionnant les échecs.
A noter que des textes arabes plus anciens (mais aujourd’hui disparus) sont cités dans ces textes.

Vous trouverez une liste complète et commentée de ces textes anciens sur le site de : Jean-Louis Cazaux

 

Src : http://www.iechecs.com/origine.htm

Partagez si vous aimez
  • 2
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *